Expositions

Cent Regards « Brut » 1er et 2 octobre

Cent regards « bruts » va se décliner comme autant de visions singulières, à commencer par un croisement/télescopage entre deux personnalités de l’art Brut, Laurent Danchin –(1946 – 2017) critique de l’art brut et Victor Grazi (1896-1970) bâtisseur de la Villa des Cent Regards.

Au programme de ce double hommage Grazi – Danchin :

  • Immersion dans la villa « 3 pièces-cuisine » et ses extérieurs ;
  • Déambulation guidée, commentée, truffée d’informations inédites ;
  • Proposition de vidéos et de rétrospectives des deux protagonistes ;
  • Embarquement d’artistes outsiders/autodidactes ;
  • Conférence pour une mise en lumière de l’architecture ;
  • Lecture des textes choisis de Laurent Danchin ;
  • Résidence d’artiste (Seb’M) ;
  • Atelier pour des enfants de classes primaires avec intervention artistique

Programme détaillée : Cent Regards « Brut »

Vendredi 30 septembre

14h à 16h Visite-Presse
18h Vernissage de l’exposition

Samedi 1er octobre

10h

  • Ouverture de l’exposition d’Art Singulier,
  • Ouverture de l’espace Hommage Grazi – Danchin
  • Ouverture du parcours « conte musical » en dix stations crée par l’école ACFA (QR code à scanner sur mobile pour accéder aux extraits musicaux).

10h à 11h Visite commentée de la Villa
10h à 12h Résidence d’Artiste Seb’M et de 14h à 18h
11h – 12h Lecture de textes de Laurent Danchin sur l’Art brut

14h à 15h Visite de la Villa
14h à 17h Atelier pour Enfants
14h30 à 15h30 Lecture de textes de Laurent Danchin sur l’Art brut
16h à 17h Conférence « Le béton dans l’Art » par Gilles Cusy, architecte
19h Fermeture de l’exposition

Dimanche 2 octobre

10h

  • Ouverture de l’exposition d’Art Singulier,
  • Ouverture de l’espace Hommage Grazi – Danchin
  • Ouverture du parcours « conte musical » en dix stations crée par l’école ACFA (QR code à scanner sur mobile pour accéder aux extraits musicaux).

10h à 11h Visite commentée de la Villa
10h à 12h Résidence d’Artiste Seb’M et de 14h à 17h


11h – 12h Lecture de textes de Laurent Danchin sur l’Art brut

14h à 15h Visite de la Villa


14h30 à 15h30 Lecture de textes de Laurent Danchin sur l’Art brut


16h à 17h Tribune-débat autour de Laurent Danchin « Laurent Danchin et l’art post-contemporain » :

  • Animé par Benoît COURCELLES, journaliste pour la revue Artension
  • Invité : Pascal SAUMADE, galeriste à Sète (Pop Galerie) et commissaire d’exposition.
    17h Vide Galerie
    19h Clôture de la manifestation

Les artistes exposants :

Hélène ARNAL

Les éléphants d’Hélène Arnal ne sont pas ces éléphants dépressifs des cirques qui s’assoient sur des tabourets parce que cette vie ça n’en est pas une. Non . Eux se baladent avec des grandes ombrelles parce qu’ils ne connaissent pas le mot crachin ou avec des trompes à paillettes pour aller faire le carnaval de Rio. Ce sont des éléphants de chichourle. Ici les toros sont bleus et les pêcheurs qui n’attrapent que des arêtes s’en foutent joyeusement.

Michèle BOUIS – «MITCH»

Couleurs, matières, textures, voilà les fondations de mon travail. Sensations, émotions foisonnent, les idées se matérialisent, parfois sous la forme de créatures improbables, parfois ce sont des gravures, mais toujours dans un joyeux mélange de couleurs et d’assemblages. Cartons récupérés, tissus, objets divers, tous les matériaux sont bons à prendre, à la poursuite de nouvelles aventures à partager.

SYLVIANE COMPAN

Le travail de Sylviane Compan se fonde sur l’idée que chacun d’entre nous détient un potentiel créatif qui ne demande qu’à s’exprimer si on lui en donne la possibilité.

L’apprentissage technique, même s’il nous aide à formaliser nos pulsions créatrices, n’est pas indispensable à partir du moment où les conditions d’expression sont favorables et où chacun se sent libre de traduire à sa manière ses ressentis, parfois de façon naïve ou maladroite. Il doit sentir qu’il ne sera pas jugé sur la réalisation d’un travail plastique mais sur la sincérité de son geste artistique.

LOUIS-FRANCOIS LARNAUD

Louis-François Larnaud appartient à cette catégorie de contrebandiers de l’art, bricoleurs de garages excentriques qui utilisent tous les matériaux qui leur tombent sous la main, pour accoucher, dans une alchimie hasardeuse, d’une œuvre spontanée et fantaisiste, hymne poétique à l’obsessionnel plaisir de créer, sans se soucier du résultat et qui pourtant touche ce qu’il nous reste de notre âme d’enfant, dès le premier regard.

MADEL (diminutif de Madeleine, son deuxième prénom, celui de sa grand-mère tant aimée) DUCHEYNE-COURCELLES.

Peintre-plasticienne. Ses personnages expressifs, dont la femme y est centrale, s’insèrent dans un univers onirique. L’oiseau, le poisson, et le chat qui la fascine, y sont souvent représentés. Elle aime réunir un monde multiple, harmonieux, où l’Animal et le Végétal, sont liés aux êtres.

Depuis quelques années, elle s’adonne à l’abstraction-figuration, crée aussi des œuvres en volume. Elle chine, récupère, découpe, détourne objets et trouvailles. Passionnée par la Peinture, le Design, les Antiquités-brocantes, la Danse, classique ou pas, et la Photographie.

Également écrivain pour enfants, elle a été conteuse avec ses animations théâtrales dans des Ecoles. Certaines de ses créations vous emportent dans des histoires imaginaires, des saynètes. D’autres, sont semblables à des illustrations.

Créer est devenu un moyen d’expression vital. Aussi, afin d’offrir aux autres, une certaine rêverie, une réflexion, une façon de s’évader un temps.

SEB.M

Fasciné par ce rapport qu’entretiennent l’Art et la source photographique, j’ai toujours collecté les images dans des revues, journaux et autres supports. Elles constituent mon «laboratoire d’images intimes». Elles agissent comme des stimuli affectifs et mémoriels pour libérer mon imaginaire. Le champ numérique, le réemploi, l’emprunt ou la citation multiplient le potentiel de l’image dans ses mutations. C’est de cet univers de possibles que je nourrie ma pratique artistique.

Ma technique du collage est mixte. Je confronte mes dessins détourés au scalpel, des papiers peints au préalable, à tout un univers d’images parcellaires. Les images

peuvent être détournées, fragmentées, juxtaposées, dupliquées. En les réinsérant

dans de nouvelles compositions, je m’attache à leur donner une autre sémantique. Les interférences entre l’image photographique, les citations empruntées à l’Histoire de l’Art et mon dessin constituent l’axe central de mes recherches.

MOSS

….Du pinceau à la tronçonneuse, du couteau à la brosse et aux ciseaux, pour lui tout est instrument de création. De la linogravure aux bois flottés, des traverses de chemin de fer aux galets, de la toile à la récup’, tout est support. Il nous livre un voyage accéléré au cœur des émotions, des totems primitifs, des pirates et des Z’urbains en plongeant dans l’inconscient collectif nous le restituant par des œuvres fortes et populaires qui nous parlent de notre vie quotidienne….

Artistes invités présentés par la galerie « Le Réservoir » à Sète.

CLARA CASTAGNÉ

LORETTO VERROCHIA

SIMONE LE CARRÉ – GALIMARD :